Bien gérer ses finances personnelles

Après avoir évalué votre santé financière, il est temps de mettre en œuvre un plan d’action et d’entraînement qui vous aidera à réaliser les objectifs précis que vous aurez retenus cette année.

Au 1er janvier, la plupart des gens sont gonflés à bloc et pleins de bonnes intentions quant à leurs résolutions pour la nouvelle année. Mais si vous voulez atteindre vos objectifs financiers en 2016, je vous recommande une approche plus stratégique et plus susceptible d’être fructueuse.

Personne n’aurait l’idée de participer à une épreuve de triathlon sans s’être entraîné. Or, la préparation mentale constitue un élément fondamental de l’entraînement sportif. Les athlètes de haut niveau savent que 80 % d’une victoire s’explique par l’aspect psychologique et le discours intérieur pendant l’entraînement et la compétition. De même, pour réaliser ses objectifs financiers, on doit aussi disposer d’un moral et d’une stratégie psychologique solides. Ainsi, apprendre les règles et les principes qui permettent de bien gérer ses finances personnelles constitue un pas dans la bonne direction!

STRATÉGIE FINANCIÈRE : 15 MINUTES PAR JOUR

Chaque jour, prenez 15 minutes pour penser à vos finances et agir. Il est certainement admirable de prévoir deux ou trois heures par semaine ou même de vouloir consacrer une journée complète aux finances, mais la plupart des gens qui procèdent ainsi ne s’y mettent jamais, dépassés par l’ampleur de la tâche.

Or, il est tout à fait possible de trouver 15 minutes par jour. Si vous vous engagez à le faire pendant 90 jours, vous serez passé à l’action et serez en train de faire ce qu’il faut pour maintenir cette habitude profitable. Le plus difficile, c’est de commencer, alors allez-y : réglez une minuterie et occupez-vous pendant 15 minutes de vos finances, consciencieusement. Vous pouvez toujours dépasser cette durée, mais cet engagement de 15 minutes est une excellente façon d’établir une habitude. Vous serez ébloui de voir tout ce que vous pouvez faire si vous consacrez 15 minutes de qualité à vos finances.

OBJECTIFS : ÊTRE PRÉCIS

Nous vivons dans le concret, et notre cerveau nous aidera davantage à atteindre un objectif si celui-ci est précis. Retenez donc, au maximum, trois objectifs financiers à atteindre cette année. «Épargner davantage» constitue un objectif trop vague; le cerveau ne saurait comment s’y prendre. Par contre, si votre but est de mettre de côté 10 997,50 $ cette année, vos facultés mentales se mobiliseront pour réaliser cet objectif on ne peut plus concret. Ne choisissez pas plus que trois objectifs, sinon votre cerveau sera dépassé et vous perdrez votre détermination. Je suggère de fixer un objectif lié à chacun des domaines suivants :

  1. épargne
  2. rentrées d’argent
  3. rêves

Le fait de lier un objectif précis à vos rêves sera votre plus grande source de motivation. Il est donc important d’avoir un objectif de cette nature. Et si vous pouvez le rattacher à vos valeurs, c’est encore mieux!

DETTES À LA CONSOMMATION : S’ATTAQUER AUX CAUSES

Même si le remboursement des dettes est un objectif respectable, il s’avère souvent le plus difficile à réaliser, notamment parce que nous omettons de :

  • déterminer les comportements à l’origine de ces dettes
  • reconnaître la relation émotionnelle que nous entretenons avec l’argent
  • faire preuve de patience en résistant à la tentation de la gratification immédiate

La plupart des gens se donnent pour objectif de rembourser leurs dettes et se butent continuellement à la difficulté de le réaliser.

Le fait est que, si vous n’avez pas encore songé aux raisons pour lesquelles vous êtes endetté, le problème se manifestera de nouveau, que vous remboursiez vos dettes ou non. Votre dette à la consommation sera toujours le reflet de vos habitudes de dépenses. C’est pourquoi les personnes qui bénéficient d’une rentrée imprévue d’argent n’ont pas avantage, à mon avis, à rembourser leurs dettes tant qu’elles n’ont pas cerné les causes de leur endettement.

Par exemple, beaucoup d’entre nous ont déjà magasiné pour se remonter le moral, ce qui est directement lié à la relation émotionnelle que nous avons avec l’argent. Comprendre les émotions qui surgissent lorsqu’il est question d’argent peut vous aider à maîtriser vos réactions et à contenir vos accès de magasinage «thérapeutique».

Comme le marketing effréné du temps des Fêtes est derrière nous et que la pression de la gratification immédiate diminue, certains consommateurs regrettent maintenant des achats, croulant sous les relevés de leurs cartes de crédit. Il est impératif d’apprendre à faire preuve de patience si l’on veut épargner et éviter les dettes à la consommation. Pour moi, la dette à la consommation correspond à l’écart entre vos rentrées d’argent et le mode de vie que vous choisissez de mener.

Pour être maître de vos finances, vous devez être extrêmement attentif, comprendre votre rapport à l’argent et faire preuve d’intelligence émotionnelle. Si vous apprenez les règles et suivez les principes de la gestion des finances, vous prendrez plaisir à gérer vos finances, et vous aurez plus de chances de réaliser vos buts.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Quels sont vos objectifs financiers pour l’année? Publiez vos commentaires ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Kim Deep, CPA, CMA


Kim Deep, CPA, CMA, mentore spécialisée dans les finances et la réussite en affaires, vit à Edmonton, où elle aide les propriétaires d’entreprise et les particuliers à se doter de systèmes favorisant une gestion judicieuse de l’argent. La méthode pratique qu’elle propose permet à ses clients de systématiser leur gestion financière pour y voir plus clair et de mettre le cap sur la rentabilité et la croissance durables. Mme Deep est coanimatrice de l’atelier Mastery of Self Expression, de concert avec Larry Gilman, acteur, réalisateur et producteur. Les participants à cet atelier sont encouragés à recentrer leur vie sur leurs véritables priorités en renouant avec leur passion et en reconnaissant leurs besoins et désirs fondamentaux. Passée maître dans l’art de faire comprendre les attitudes qui sous-tendent le rapport à l’argent, Mme Deep mise largement sur cette compétence pour aider ses clients à adopter des habitudes saines et à devenir plus indépendants financièrement.

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.