Jargon financier : Que signifie tout cela?

L’argent et la gestion de l’argent font souvent peur parce que le monde de la finance a un langage qui lui est propre. Tâchons ici de le simplifier.

Le jargon financier regroupe les mots et les expressions employés dans le milieu de la finance. Ces termes, plutôt simples pour les professionnels de la finance, restent mystérieux, voire ésotériques pour les profanes.

Aujourd’hui, nous simplifions ce jargon financier en démystifiant 12 termes que tous devraient connaître et comprendre.

VALEUR NETTE

Tout ce que vous possédez (actif) moins ce que vous devez (passif). La valeur nette devrait être positive et croissante; les actifs devraient se multiplier, et les dettes, diminuer.

FLUX DE TRÉSORERIE

Tous les revenus et les rentrées d’argent (encaissements) moins toutes les sorties de fonds. Gérer son argent, c’est savoir faire des choix : combien épargner, dépenser, partager et investir.

BUDGET

Plan financier qui prévoit les entrées et sorties mensuelles de fonds. Des entrées supérieures aux sorties produisent un excédent. Des sorties supérieures aux entrées produisent un déficit. Le budget doit être revu périodiquement pour tenir compte des dépenses réelles.

DÉPENSES FIXES

Dépenses courantes (loyer, prêt hypothécaire, services publics, achats à l’épicerie) pour les besoins essentiels.

DÉPENSES DISCRÉTIONNAIRES

Dépenses non essentielles (restaurant, sorties, vacances, loisirs). Ces dépenses correspondent à des choses dont vous avez envie sans en avoir absolument besoin.

CRÉDIT

Le crédit est un outil extraordinaire lorsqu’on l’utilise avec prudence. Ainsi, il est beaucoup plus pratique de régler vos achats avec votre carte de crédit qu’avec de l’argent comptant ou un chèque. En outre, de bons antécédents de crédit vous permettent d’emprunter pour conclure des achats importants (une voiture, p. ex.) à un taux d’intérêt raisonnable. Cependant, même si la dette est justifiable, évitez de contracter des emprunts que vous aurez du mal à rembourser, et dressez un plan pour rembourser toute dette dans un délai raisonnable.

RÉSERVE D’URGENCE

Réserve accumulée pour assurer votre stabilité financière. Tout le monde devrait mettre de l’argent de côté pour faire face aux imprévus, comme une perte d’emploi, des ennuis de santé ou toute autre situation d’urgence. Idéalement, ce coussin devrait vous permettre de vivre pendant six mois, ce qui représente la période moyenne requise pour retrouver un emploi dans son domaine.

ASSURANCE

Protection contre un risque. Votre filet de sécurité devrait comprendre des couvertures d’assurance adéquates : invalidité, vie, automobile et habitation.

RENDEMENT DU CAPITAL INVESTI (RCI)

Mesure de la rentabilité de l’investissement correspondant au gain sur le placement divisé par le coût. Le RCI est un outil simple qui sert à évaluer différentes options d’investissement.

RÉGIME ENREGISTRÉ D’ÉPARGNE-RETRAITE (REER)

Cotiser à un REER vous permet d’épargner en prévision de la retraite tout en obtenant un allégement fiscal. Les revenus obtenus sont habituellement exempts d’impôt tant et aussi longtemps que les fonds demeurent dans le régime.

COMPTE D’ÉPARGNE LIBRE D’IMPÔT (CELI)

Au départ, vous versez dans le CELI des cotisations qui proviennent de vos revenus après impôt, mais par la suite, les revenus générés par les placements ne sont pas imposables tant que vous respectez les limites de cotisation. À compter de 2015, si vous avez 18 ans ou plus, vous pouvez cotiser 10 000 $ par année. S’ajoutent tout montant inutilisé de vos droits de cotisation des années précédentes et le total des retraits effectués au cours des années précédentes.

RÉGIME ENREGISTRÉ D’ÉPARGNE-ÉTUDES (REEE)

Les revenus générés dans un REEE demeurent à l’abri de l’impôt pendant 25 ans ou jusqu’au retrait des fonds. Si les fonds sont utilisés pour payer des droits de scolarité admissibles, les revenus obtenus sont imposés au nom de l’étudiant, qui pourrait se trouver dans une tranche d’imposition moins élevée que celle du parent ayant cotisé au REEE. Le gouvernement fédéral offre une subvention de 20 % sur la première tranche de 2 500 $ de cotisation annuelle et la subvention peut augmenter pour les familles à faible et moyen revenu.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteur dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

À propos de l’auteur

Siddhi Sheth, CFA, EEE, CPA, CA, MAcc


Siddhi Sheth, CFA, EEE, CPA, CA, MAcc, est conseillère stratégique en finances pour le Groupe Investors. Elle entend établir des relations solides et durables avec ses clients en leur offrant des solutions de planification financière complètes et distinctes, adaptées à toutes les facettes de leurs besoins, rêves et objectifs. Siddhi Sheth travaille en comptabilité et en finance depuis plus de 10 ans. Son expérience, acquise dans deux des grands cabinets comptables présents dans le monde entier, couvre l’audit et la certification, la fiscalité des sociétés, les fusions et les acquisitions, la fiscalité et l’évaluation d’entreprises.

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.