Des jeux qui vous en donnent pour votre argent

Il existe de bons jeux pour aider les enfants à apprendre certains concepts financiers tout en s’amusant. En voici quelques-uns parmi nos favoris.

Je crois que la meilleure façon pour les enfants d’apprendre la gestion financière est en gérant leur propre argent (argent de poche, argent reçu en cadeau et petit salaire). Cela peut leur apprendre certaines notions, comme la valeur de l’argent et comment dépenser, épargner ou partager. Mais comment pouvons-nous, en tant que parents, leur expliquer des concepts plus complexes, tels que les dettes, les intérêts et les taxes foncières?

À ma grande surprise, mon fils de neuf ans, Adam, a déjà une bonne compréhension de ces concepts. Il y a environ un an, un ami lui donné un jeu vidéo appelé Animal Crossing, que ni lui ni moi ne connaissions. C’est un jeu adorable pour les enfants de son âge, qui simule des situations de la vie courante : le joueur travaille à la boutique Tom Nook, gagne des clochettes (la monnaie qui a cours dans le jeu), fait des paiements hypothécaires (!), puis contracte un deuxième prêt hypothécaire ou emprunte pour agrandir sa maison ou y faire des rénovations. Rapidement, Adam m’a demandé de lui expliquer ce qu’est une «dette» et m’a fait part avec fierté du montant de son prêt hypothécaire qu’il avait remboursé.

Quand mon frère a vu le plaisir qu’avait Adam à jouer à Animal Crossing, il nous a apporté les jeux de société liés aux finances auxquels nous jouions lorsque nous étions jeunes (c’est incroyable qu’il les ait gardés tout ce temps!), notamment Monopoly, Jour de paye et, le jeu de simulation par excellence, Destins – Le jeu de la vie. Les deux premiers n’ont pas encore suscité l’intérêt d’Adam (il est peut-être trop jeune pour ces jeux, dont il existe des versions pour enfants), mais nous avons joué quelques parties mémorables de Destins.

Pour ceux et celles qui ne se souviennent pas bien du jeu ou qui ne le connaissent pas, mentionnons que le plateau comprend la route de la vie que les joueurs parcourent en voiture : ils doivent choisir une carrière, fonder une famille, gagner et dépenser de l’argent; la partie prend fin lorsqu’on parvient à la retraite. Le joueur qui prend sa retraite en ayant le plus d’argent gagne la partie. Le jeu donne un aperçu des notions d’assurance, d’actions, de risque, d’impôts et même de philanthropie. Lors d’une partie, Adam s’est arrêté sur des cases où il a dû donner 100 000 $ pour la dépollution d’un lac et 50 000 $ à un orphelinat.

À la fin de la partie, la seule manière dont il pouvait gagner était de risquer tous ses avoirs, ou d’être déclaré «sans le sou et sans honneur» et recevoir de l’aide sociale. Mais Adam ne l’entendait pas ainsi : «Comment puis-je être sans honneur, dit-il, après avoir passé ma vie à sauver des lacs et des enfants?»

La véritable valeur de ce jeu réside ainsi dans les conversations fascinantes et inattendues qu’il provoque, tout en étant amusant.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

«Parmi les applications, jouets ou jeux liés aux finances, quels sont vos préférés?»

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Tamar Satov

Directrice de la rédaction, CPA magazine
Tamar Satov, directrice de la rédaction à CPA Magazine, est journaliste spécialisée dans les questions liées aux affaires, à l’éducation des enfants et aux finances personnelles. Elle propose régulièrement des conseils et des anecdotes dans le cadre de ce blogue, où elle fait part de ses efforts pour faire l’éducation financière de son enfant. (@TamarSatov)

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.