Série Prêt hypothécaire : Vous êtes prêt à acheter une maison! Que faire maintenant?

Avant de vous lancer sur le marché, vous seriez bien avisé de rendre visite à votre banque ou à un courtier hypothécaire pour obtenir un prêt hypothécaire préautorisé.

Avant de vous lancer sur le marché, vous seriez bien avisé de rendre visite à votre banque ou à un courtier hypothécaire pour obtenir un prêt hypothécaire préautorisé. Le prêteur examinera votre salaire, vos dettes et votre épargne, votre cote de crédit et le montant estimatif des taxes et des coûts de chauffage pour déterminer le montant du prêt hypothécaire que vous pouvez assumer, c’est-à-dire le montant maximum que le prêteur est disposé à vous avancer. Votre banque ou votre courtier hypothécaire s’adressera à des prêteurs (des sociétés de prêts hypothécaires) en votre nom et obtiendra des taux pour divers types d’hypothèques comportant différentes caractéristiques. Le taux sera assuré pour une durée déterminée; n’oubliez donc pas de vous renseigner à ce sujet. Vos paiements hypothécaires mensuels ou aux deux semaines serviront à rembourser le capital (le coût réel de votre maison) et les intérêts. Voici quelques-unes de ces caractéristiques :

Prêts hypothécaires à taux fixe ou à taux variable 

d’obtenir un taux fixe de 3,5 % pour cinq ans. Le prêt hypothécaire à taux variable est assorti d’un taux d’intérêt inférieur au taux fixe en raison du risque qui y est associé. À l’heure actuelle, vous devriez obtenir un taux variable de 2,75 %, qui fluctuera en fonction du taux préférentiel. Si le taux préférentiel augmente, le taux variable augmentera également, de sorte que vous pourriez payer un taux supérieur au taux fixe. Vos paiements mensuels ne changeraient pas, mais une plus grande partie du montant servirait à payer les intérêts plutôt que le capital, si bien qu’il vous faudrait plus de temps pour rembourser votre hypothèque.

Quelle formule vous convient le mieux? La réponse dépend de beaucoup de choses. Certains sont allergiques au risque et un taux fixe leur permet de mieux dormir. D’autres acceptent le risque plus volontiers parce que les taux variables peuvent tourner à leur avantage dans bien des cas. Vous pouvez aussi examiner la situation économique et les prévisions en matière de taux d’intérêt avant de prendre une décision.

Terme du prêt hypothécaire et période d’amortissement

Le prêteur vous proposera probablement une période d’amortissement de 25 ans. C’est le temps qu’il vous faudra pour rembourser votre hypothèque. La période d’amortissement peut varier et elle a une incidence sur le montant de vos paiements mensuels. Plus la période d’amortissement sera longue, moins votre paiement sera élevé, mais plus vous paierez d’intérêts! Le terme du prêt hypothécaire est généralement de cinq ans. Après ces cinq années, vous devrez renégocier votre hypothèque. Et c’est là un aspect très important, surtout maintenant que les taux d’intérêt sont si faibles. Le taux que vous obtenez s’applique au terme du prêt et non à la période d’amortissement, ce qui signifie qu’il changera vraisemblablement au bout du terme de cinq ans. Il peut s’agir là d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle. Si le taux baisse, votre paiement diminuera, mais s’il monte, il fera grimper votre paiement avec lui. Au moment de négocier mon prêt hypothécaire, j’ai fait une analyse d’hypothèses. J’ai demandé au prêteur de calculer mes paiements en supposant des hausses des taux de 1 %, 3 % et 5 %. Je voulais m’assurer de pouvoir continuer à faire mes paiements cinq ans plus tard même si les taux augmentaient.  

Prêt hypothécaire ouvert ou fermé

Le prêt ouvert est une bonne chose. Il permet de rembourser tout le solde sans frais supplémentaires. Certains prêts hypothécaires permettent le remboursement d’une partie de l’hypothèque au cours d’une année donnée sans frais supplémentaires. Différentes modalités sont proposées. Par exemple, vous pourriez accroître vos paiements mensuels de 15 % une fois par année, payer l’équivalent de 15 % du capital (en sus des paiements mensuels) ou doubler vos paiements mensuels. Il faut parfois gagner le gros lot pour profiter au maximum de toutes ces options, mais il est avantageux de pouvoir s’en prévaloir. Le prêt hypothécaire fermé, lui, ne permet aucun remboursement hors des paiements mensuels habituels.  

À propos de l’auteur

Sara Wick