Pourquoi je suis à l’aise avec l’idée d’acheter le costume d’Halloween de mon fils

Les problèmes d’argent résultent moins des dépenses proprement dites que des dépenses imprévues.

En tant que rédactrice et réviseure pour divers magazines, je reçois un grand nombre d’avis et de communiqués de presse portant sur des événements à venir, des études récentes et toutes sortes d’autres activités que des entreprises ou des organismes souhaitent publiciser.

L’un des communiqués que j’ai reçus cette semaine a particulièrement retenu mon attention. On y faisait la promotion d'un concours de costumes d’Halloween « effroyablement abordables » (« Frightfully Frugal» Halloween Costume Contest) organisé par Consolidated Credit Counseling Services du Canada (Consolidated Credit).

Dans ce communiqué, Jeffrey Schwartz, directeur général de Consolidated Credit, indique que « l’Halloween est rapidement devenue l’une des fêtes pour laquelle on fait le plus d’achats. Certains dépensent plus de 60 $ pour leur costume seulement. Cette année, nous voulons montrer aux consommateurs canadiens qu’ils peuvent très facilement se confectionner un super costume tout en respectant leur budget. »

Il est vrai que l’Halloween est maintenant une fête beaucoup plus commerciale que lorsque nous étions enfants. À titre d’organisme sans but lucratif qui donne des conseils en matière de crédit et qui enseigne la gestion des finances personnelles aux consommateurs, Consolidated Credit met ces derniers en garde contre les dépenses incontrôlées et leur apprend à respecter un budget.

J’en conviens, 60 $ pour le costume d’Halloween d’un enfant, c’est trop cher. Je ne paierai certainement pas autant pour celui d’Adam, mais je ne confectionnerai pas non plus son costume moi-même. Premièrement, je ne suis pas particulièrement habile de mes mains, et lui non plus. Deuxièmement, Adam n’a pas de préférence en matière de costume : l’année dernière, il était déguisé en policier. Ce qu’il aime surtout de cette fête (outre les bonbons, bien sûr), c’est d’aller frapper aux portes du voisinage à la nuit tombée. Troisièmement, comme pour la plupart des parents qui travaillent, mon temps est précieux et je préfère le consacrer à m’amuser avec mon fils plutôt qu’à faire des choses pour lui (comme lui confectionner un costume). Enfin, j’habite une grande ville où il est facile de trouver des costumes à des prix abordables (et même des costumes d’occasion).

Cela dit, je ne suis pas totalement d’accord avec l’idée de base du concours. Les problèmes d’argent résultent moins des dépenses proprement dites que des dépenses imprévues. Le mot « budget » est devenu synonyme de « bon marché », alors qu’il renvoie en réalité à l’énumération des dépenses prévues pendant une période donnée afin de s’assurer d’avoir suffisamment d’argent pour les couvrir. 

Donc, si l’Halloween est la fête préférée de votre famille et que vous voulez faire les choses en grand, c’est-à-dire déguiser toute la famille (y compris vos animaux de compagnie), décorer la maison et distribuer des friandises, faites-en l’une de vos priorités et prévoyez le tout dans votre budget. Sachez d’où viendra l’argent et quelles autres dépenses vous devrez réduire, le cas échéant, pendant le reste de l’année.

L’intelligence financière ne consiste pas nécessairement à se priver et à tout faire soi-même. Elle consiste aussi à savoir ce qui est important pour vous et à planifier en conséquence.

Qu’en pensez-vous? Vaut-il la peine de faire de folles dépenses à l’Halloween?

À propos de l’auteur

Tamar Satov

Directrice de la rédaction, CPA magazine
Tamar Satov, directrice de la rédaction à CPA Magazine, est journaliste spécialisée dans les questions liées aux affaires, à l’éducation des enfants et aux finances personnelles. Elle propose régulièrement des conseils et des anecdotes dans le cadre de ce blogue, où elle fait part de ses efforts pour faire l’éducation financière de son enfant. (@TamarSatov)

Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.