Mois de la littératie financière : Cinq règles financières à respecter

Alors que s’achève le mois de la littératie financière, je crois qu’il est pertinent de prendre quelques secondes pour dresser une liste de règles à respecter.

Alors que s’achève le mois de la littératie financière, je crois qu’il est pertinent de prendre quelques secondes pour dresser une liste de règles à respecter.

  1. Épargnez au moins 10 % de votre revenu  Voilà une bonne façon de commencer à économiser, que ce soit pour la retraite (par l’intermédiaire d’un véhicule comme le régime enregistré d’épargne-retraite), ou pour les études de vos enfants (régime enregistré d’épargne-études), ou encore pour un achat important dans un proche avenir (compte d’épargne libre d’impôt). Sachez que vos raisons d’épargner détermineront le véhicule à privilégier et que chaque compte a des incidences fiscales différentes.
  2. La règle des 72 heures  Elle vaut pour n’importe quel produit que vous convoitez. Allez le voir au magasin, puis attendez 72 heures. Si vous le voulez toujours, achetez-le. Si vous pouvez vous en passer, laissez-le. Un de mes amis sur Facebook a posté un graphique illustrant comment nous accordons de la valeur aux biens matériels. Notre enthousiasme monte jusqu’au point où nous allons acheter le produit, puis la valeur que nous lui accordons chute radicalement, nous laissant souvent moins heureux qu’avant l’achat. C’est comme une histoire d’amour; au début, nous pensons que notre partenaire est parfait, mais nous finissons souvent par être déçu.
  3. Connaissez votre niveau de tolérance au risque – C’est comme au jeu : si vous investissez dans des produits à haut risque (sans rendement garanti), soyez prêt à perdre de l’argent. Je ne dis pas que vous en perdrez, mais lorsque vous choisissez des placements tels que les actions, rappelez-vous qu’il est possible que leur cours chute ou, pire encore, que les actions perdent toute valeur (je parle en connaissance de cause, car ça m’est arrivé personnellement!). Il s’agit donc d’un jeu de hasard, comme lorsqu’on joue aux courses et qu’on peut perdre tout l’argent misé.
  4. Si vous êtes incapable de contrôler vos dépenses, payez comptant – Vous remarquerez qu’il est plus difficile de se départir d’espèces sonnantes et trébuchantes que de glisser une carte de plastique dans un lecteur. Aussi, il n’est pas mauvais de prendre l’habitude de vérifier ses relevés de cartes de crédit. Certains relevés ventilent même les dépenses mensuelles et annuelles en catégories, comme divertissement, transport, magasins de détail, etc. Ce qu’on peut faire comme découverte! « Je dépense à ce point en sorties au restaurant? », a été une de mes réactions. Si vous avez de la difficulté à respecter un budget et à épargner, consultez notre site Web bientôt : un blogueur invité s’intéressera justement à ces questions.
  5. Planifiez l’avenir – On dit souvent que la retraite est la plus importante facture que vous aurez à régler au cours de votre vie. Commencez à y penser dès maintenant. Si vous attendez à 50 ans pour le faire, il sera peut-être trop tard, surtout si vous voulez mener un train de vie somptueux. Certains d’entre nous souhaitent simplement écouler leurs jours paisiblement à la maison, ce qui est bien car ça ne coûte pas cher, mais il faut éviter l’erreur de compter uniquement sur la pension de l’employeur et celle des gouvernements (dans quelques décennies, ces dernières pourraient ne même plus exister).

Voilà! Merci de m’avoir suivie, et je vous souhaite une bonne fin de mois de la littératie financière.

À propos de l’auteur

Author


Faits saillants

Le Canada célèbre son 150e anniversaire. Quant à nous, nous fêtons nos membres, les CPA canadiens. Dites-nous pourquoi vous portez avec fierté le titre canadien de CPA. C’est une fierté à partager : nous préparons une grande fête en juillet.

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.