Série Dépenses du temps des fêtes : Célébrer en grand sans se ruiner... oui, c’est possible!

J’ai donc la ferme ambition de recevoir en grand cette année, et ce, sans faire de dépenses inconsidérées.

J’ai donc la ferme ambition de recevoir en grand cette année, et ce, sans faire de dépenses inconsidérées. J’ai fait des recherches et voici comment je vais m’y prendre :

  1. J’offrirai un buffet plutôt qu’un repas servi à la table. Non seulement le buffet facilite les échanges entre les invités, mais, selon les experts en planification d’événements, c’est aussi moins dispendieux.
  2. J’inviterai tous les convives par téléphone ou au moyen d’invitations électroniques. J’éviterai ainsi les frais postaux et le coût élevé des cartes en papier.
  3. Avant d’élaborer le menu de la soirée, je consulterai les circulaires afin de choisir des plats composés à partir de produits en solde.
  4. J’établirai un budget détaillé et, afin d’éviter les achats impulsifs, j’irai faire les emplettes munie seulement de l’argent comptant budgété.
  5. Un ou deux produits de luxe figureront au menu et ils seront élégamment présentés au centre du buffet. Ils seront accompagnés de tartinades, de sauces et de différents types de pains.
  6. J’accepterai volontiers toutes les offres des invités qui se proposent d’apporter un plat ou des accompagnements, car cela me fera économiser temps et argent. De plus, je demanderai à mes proches parents d’apporter leur spécialité.
  7. Les fruits et les légumes ne sont pas trop dispendieux et peuvent être disposés de façon à enjoliver les autres éléments du buffet. Ainsi, cette année, je dresserai un plateau de melons enrobés de viandes froides plutôt qu’un gros plateau composé de viandes froides uniquement. J’achèterai donc moins de viandes froides, ce qui me permettra d’économiser.
  8. Je ferai tout moi-même plutôt que d’acheter des desserts ou des plateaux de fruits et de crudités déjà préparés. Cela représente beaucoup plus de travail, mais c’est tout de même réalisable, surtout si je mets mes enfants et mon mari à contribution.
  9. Je réutiliserai les décorations des années antérieures et demanderai à mes enfants d’en bricoler quelques nouvelles. J’égayerai finalement le tout de chandelles et de lumières de Noël qui, bien que peu coûteuses, créent immanquablement une ambiance festive.
  10. Plutôt que d’offrir un bar complet, ce qui est dispendieux, je vais offrir un cocktail festif, tel qu’un lait de poule corsé, ainsi que du vin et de la bière. J’envisagerai d’acheter cette dernière en fût, car cela est parfois plus économique que d’acheter un volume équivalent en bouteilles ou en cannettes.

À propos de l’auteur

Maya Kuc Corbic, CPA, CA

Dinarii Financial Education Academy
Maya Kuc Corbic s’investit à fond dans la littératie financière et a fondé l’organisme Dinarii Financial Education Academy. Ce dernier a pour mission de favoriser la littératie financière des enfants et des adolescents par des interventions ludiques et dynamiques, et de donner aux parents les outils nécessaires pour qu’ils continuent à enseigner la gestion des finances personnelles à leurs enfants. Les ateliers pour élèves et parents de Dinarii sont admissibles aux subventions pour la participation et l’engagement des parents du ministère de l’Éducation de l’Ontario.

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.