Les enfants et la publicité

Une belle leçon sur les stratégies utilisées par les annonceurs pour nous vendre leurs produits.

L’autre jour, Geoff, mon mari, naviguait tranquillement sur notre ordinateur quand une bannière publicitaire clignotante a surgi : VOTRE ORDINATEUR VA CESSER DE FONCTIONNER! CLIQUEZ ICI!

Dès qu’il a vu l’annonce, Adam, mon fils, qui a tendance à dramatiser, a commencé à s’énerver : « Quoi? L’ordi va tomber en panne? Clique sur le bouton! Mais vas-y! CLIQUE! » Après l’avoir rassuré, Geoff lui a expliqué que l’ordinateur se portait très bien. C’était simplement une entreprise alarmiste qui essayait de nous vendre un logiciel antivirus. Comme nous en avions déjà installé un, nous pouvions ignorer son message.

Adam a été outré : Quelle injustice! On avait tenté de nous duper, de nous faire acheter un produit inutile! C’était une belle leçon sur les stratégies utilisées par les annonceurs pour nous vendre leurs produits.

J’avais déjà parlé de publicité avec Adam. Voilà quelques années, il avait vu une annonce à la télévision qui vantait des céréales dont il a voulu faire l’essai. J’ai fini par céder et je les ai achetées. Quelle surprise! Les vrais carrés dans la boîte étaient passablement plus petits que ceux qui figuraient sur l’image. Bien entendu, ils n’avaient rien en commun avec les personnages de dessins animés de l’annonce. J’ai dû expliquer à Adam que c’était du marketing : l’entreprise qui fabrique les céréales fait tout pour plaire aux enfants afin que ceux-ci supplient leurs parents de leur acheter des tonnes de céréales. Et l’entreprise empoche tout plein d’argent. La publicité qu’il avait vue à la télévision s’intégrait dans ce cycle.

À l’époque, Adam était pas mal jeune et je ne suis pas sûre qu’il ait tout compris, mais il a appris à se méfier : les publicités sont parfois trompeuses, et la réalité n’est pas toujours à la hauteur des attentes. (D’ailleurs, je connais quelques adultes qui continuent à tomber dans le panneau!)

Depuis, nous nous sommes désabonnés du câble. La plupart des émissions que regarde Adam passent sur la chaîne de télévision publique, sans publicité. Toutefois, de temps à autre, on demande aux téléspectateurs de verser un don de soutien. Pour aider Adam à faire le lien entre les choses, je lui ai expliqué que, sur les autres chaînes, les annonceurs payent pour faire diffuser leurs annonces et c’est ainsi que les chaînes privées financent leur programmation.

Après mûre réflexion, Adam a résolu de faire un don à la chaîne de télévision publique, pour qu’elle puisse continuer à présenter ses émissions de prédilection (en particulier Wild Kratts, pour les passionnés d’animaux). Nous lui avons expliqué que nous faisions déjà un don comme famille, mais il n’a pas démordu de son idée. Il a puisé 10 $ dans ses économies, a rédigé un petit mot et a envoyé sa contribution.

Je dirais que c’était de l’argent bien dépensé, non?

Vos propres enfants ont-ils été leurrés par des annonces publicitaires? Comment avez-vous réagi?

À propos de l’auteur

Tamar Satov

Directrice de la rédaction, CPA magazine
Tamar Satov, directrice de la rédaction à CPA Magazine, est journaliste spécialisée dans les questions liées aux affaires, à l’éducation des enfants et aux finances personnelles. Elle propose régulièrement des conseils et des anecdotes dans le cadre de ce blogue, où elle fait part de ses efforts pour faire l’éducation financière de son enfant. (@TamarSatov)

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.