Pourquoi les enfants (même tout jeunes) devraient recevoir une allocation

L’an dernier, j’ai commencé à donner une allocation hebdomadaire à mon fils, Adam, alors âgé de cinq ans.

L’an dernier, j’ai commencé à donner une allocation hebdomadaire à mon fils, Adam, alors âgé de cinq ans. Si vous pensez que c’est trop jeune, prenez en considération les études récentes qui révèlent que la dette du consommateur canadien moyen s’élève, exclusion faite des emprunts hypothécaires, à 26 221 $. Les parents inculquent instinctivement de saines habitudes alimentaires à leurs tout-petits en les incitant à manger des aliments nutritifs. Alors pourquoi ne les aideraient-ils pas également à adopter de saines habitudes de gestion financière le plus tôt possible?

Voici cinq précieuses leçons que vous pouvez enseigner à vos enfants en leur donnant une allocation :

  1. Découvrir la valeur de l’argent. Bien souvent, les enfants ne comprennent pas ce que «trop cher» veut dire tant qu’ils ne dépensent pas leur propre argent. Une allocation leur permet de voir ce qu’ils ont — ou n’ont pas — les moyens d’acheter.
  2. Apprendre à épargner. Adam reçoit 2 $ par semaine. Nous indiquons sur le calendrier le nombre de semaines pendant lesquelles il doit «nourrir son petit cochon» avant de pouvoir s’offrir le jeu ou le jouet qu’il convoite.
  3. Comparer avant d’acheter. Lorsqu’Adam sait ce qu’il veut s’acheter, nous nous installons ensemble à l’ordinateur pour comparer le prix de l’article désiré dans différents magasins et voir s’il n’y aurait pas un article comparable moins cher qui correspondrait mieux à son budget.
  4. Faire un mauvais achat n’a rien d’amusant. Vous voulez vraiment que vos enfants fassent cette découverte lorsque les conséquences sont bénignes, et non lorsqu’ils achètent leur première voiture. Adam a appris cette leçon lorsqu’il a décidé, après avoir constaté que le jeu pour lequel il avait épargné était en rupture de stock, d’acheter impulsivement un autre jeu. Le commis lui avait dit qu’il n’aimerait probablement pas ce jeu et, bien évidemment, Adam a fondu en larmes lorsqu’il en a fait l’essai de retour à la maison. Il a appris de son erreur.
  5. Développer l’esprit d’entreprise. Une fois qu’un enfant a compris qu’il doit épargner longtemps pour faire un achat important, il cherchera peut-être une nouvelle source de revenu. Ainsi, Adam m’a vite proposé de faire des tâches supplémentaires pour obtenir plus d’argent (quoique nous ne sommes toujours pas parvenus à une entente à ce sujet) et il a décidé d’échanger deux jeux vidéo qui ne l’intéressaient plus contre une note de crédit au magasin.

À propos de l’auteur

Tamar Satov

Directrice de la rédaction, CPA magazine
Tamar Satov, directrice de la rédaction à CPA Magazine, est journaliste spécialisée dans les questions liées aux affaires, à l’éducation des enfants et aux finances personnelles. Elle propose régulièrement des conseils et des anecdotes dans le cadre de ce blogue, où elle fait part de ses efforts pour faire l’éducation financière de son enfant. (@TamarSatov)