Un premier prêt à cinq ans

Eh oui, mon fils s’est endetté avant même de commencer la maternelle.

Pour un enfant de cinq ans, le temps est un concept difficile à saisir. Si une semaine peut paraître une éternité, imaginez un mois. «C’est trop long!» est une plainte que nous entendons souvent à la maison. Alors quand on a cinq ans et qu’on a une allocation de 2 $ par semaine, économiser en vue d’un gros achat peut sembler une tâche impossible.
J’imagine que j’aurais dû me douter qu’Adam finirait par demander une avance sur son allocation. Sans connaître la notion d’emprunt en soi, il s’est demandé si son père et moi pourrions lui avancer la différence entre le contenu de sa tirelire et le coût d’un jeu vidéo (quoi d’autre!).

Il ne lui manquait en fait que 10 $. Y voyant un moment propice à l’apprentissage, nous avons décidé de lui accorder son premier prêt (sans intérêt, évidemment; nous réservons cette leçon pour une autre fois.) Eh oui, mon fils s’est endetté avant même de commencer la maternelle.

Par contre, je ne crois pas que nous l’ayons lancé sur la pente glissante de l’endettement. Aujourd’hui, deux mois après l’octroi du prêt et une fois passée la satisfaction immédiate d’avoir obtenu ce qu’il voulait, il a fait l’expérience douloureuse de devoir renoncer à deux allocations pour rembourser son emprunt. En plus, d’après le calendrier, il aura encore trois semaines sans allocation à passer. Je crois qu’à terme il y pensera à deux fois avant d’emprunter de l’argent.

N’est-ce pas mieux pour votre enfant de faire cet apprentissage alors que les conséquences sont bénignes, plutôt que lorsqu’une banque se fera une joie de lui accorder sa première carte de crédit?

À propos de l’auteur

Tamar Satov

Directrice de la rédaction, CPA magazine
Tamar Satov, directrice de la rédaction à CPA Magazine, est journaliste spécialisée dans les questions liées aux affaires, à l’éducation des enfants et aux finances personnelles. Elle propose régulièrement des conseils et des anecdotes dans le cadre de ce blogue, où elle fait part de ses efforts pour faire l’éducation financière de son enfant. (@TamarSatov)

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.