La valeur de l’argent de poche

Mon mari Geoff et moi avons décidé de donner à Adam 2 $ par semaine afin qu’il puisse amasser des sous pour s’acheter de nouveaux jeux.

Je ne suis pas une adepte des jeux vidéo. Mais comme tout le monde, j’aime bien jouer une petite partie de Tetris. Ce que j’aime moins, ce sont les demandes incessantes de mon fils de cinq ans, Adam, pour avoir des nouveaux jeux plus exigeants! (Avant de recevoir une avalanche de commentaires me disant à quel point les jeux vidéo sont l’incarnation du mal, j’aimerais préciser que je limite les jeux vidéo de mon fils à une heure par jour.)

Je suis certaine que vous savez qu’on peut dépenser beaucoup pour ces jeux! J’ai donc dit à mon fils que j’ajouterais ceux qu’il voulait à sa prochaine liste de cadeaux de Noël ou d’anniversaire. Il n’en était pas question. Il voulait un nouveau jeu maintenant. Je n’ai pas cédé. Ce fut la guerre.

Il me fallait un nouveau plan.

C’est là que j’ai pensé à l’argent de poche. Mon mari Geoff et moi avons décidé de donner à Adam 2 $ par semaine afin qu’il puisse amasser des sous pour s’acheter de nouveaux jeux (appropriés pour son âge bien sûr). Il s’est alors montré beaucoup moins insistant, probablement parce qu’il sentait qu’il avait un certain contrôle sur la situation.

Mais ce n’est que le début de l’histoire. La suite, plus intéressante, concerne l’apprentissage d’Adam au sujet de l’argent, de son pouvoir d’achat et de l’épargne.

Chaque semaine il compte ses pièces de 1 $ et de 2 $ (souvent à plusieurs reprises, parce qu’il pense que le total sera plus élevé s’il les compte dans un ordre différent), et nous déterminons le nombre de semaines d’épargne qu’il reste avant qu’il puisse obtenir le jeu convoité.

Cette semaine, il a finalement accumulé les 18 $ nécessaires pour télécharger Banjo-Tooie, le jeu d’aventure imaginaire qu’il désirait. Il était très, très content. Je crois qu’il était encore plus heureux du fait qu’il avait acheté le jeu lui-même.

Quel âge vos enfants avaient-ils lorsque vous avez commencé à leur donner de l’argent de poche? Croyez-vous qu’un enfant de cinq ans est trop jeune pour recevoir ainsi de l’argent?

À propos de l’auteur

Tamar Satov

Directrice de la rédaction, CPA magazine
Tamar Satov, directrice de la rédaction à CPA Magazine, est journaliste spécialisée dans les questions liées aux affaires, à l’éducation des enfants et aux finances personnelles. Elle propose régulièrement des conseils et des anecdotes dans le cadre de ce blogue, où elle fait part de ses efforts pour faire l’éducation financière de son enfant. (@TamarSatov)

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.