Le rapport 2015 du CCRC sur ses inspections révèle une inégalité de la qualité de l’audit

Bien que le plus récent rapport du CCRC indique une amélioration de la qualité de l’audit, il est clair que la tenue de discussions plus rigoureuses entre les comités d’audit et les auditeurs externes pourrait susciter des changements significatifs.

Le Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC) a publié son Rapport 2015 sur les inspections annuelles. Le rapport indique qu’à l’issue des inspections menées dans 9 des 14 cabinets comptables faisant l’objet d’une inspection annuelle (cabinets auditant au moins 100 émetteurs assujettis), un plus grand nombre de constatations importantes ont été formulées comparativement à l’année précédente.

La qualité de l’audit s’est accrue de manière importante depuis le début des inspections du CCRC, il y a dix ans. Il y aura toutefois toujours des occasions d’améliorer la qualité et l’uniformité des audits. Le CCRC fournit dans son rapport une liste des occasions d’accroissement de l’uniformité de la qualité des audits réalisés par les cabinets inspectés, en particulier les audits d’émetteurs assujettis de moyenne à faible capitalisation boursière.

Tableau de bord 2015 du CCRC

En 2015, le CCRC a axé ses inspections sur les émetteurs assujettis de moyenne à faible capitalisation boursière (250 millions de dollars ou moins), situés dans des centres d’affaires de petite taille.

Voici un résumé des constatations qui découlent des inspections :

 

À la lumière des constatations dégagées des inspections, le CCRC a demandé aux Quatre Grands cabinets de prendre les mesures suivantes :

  • améliorer l’efficacité de leurs systèmes de contrôle qualité pour les sociétés de moyenne à faible capitalisation boursière
  • se pencher sur les problèmes propres à chaque région qui pourraient nuire à la qualité de l’audit
  • évaluer les causes sous-jacentes des constatations importantes propres à chaque dossier
  • effectuer une revue exhaustive des systèmes de contrôle qualité et évaluer si ces derniers comportent des faiblesses inhérentes qui entraînent un manque de cohérence dans la réalisation des missions d’audit
  • modifier les programmes de formation et d’apprentissage, au besoin
  • déterminer les prochaines étapes qui s’imposent pour favoriser la cohérence et améliorer la qualité de l’audit pour l’ensemble des missions

Le CCRC s’attend à ce que les autres cabinets prennent des mesures à court terme pour améliorer la qualité de leurs prochains audits de fin d’exercice, et des mesures à plus long terme pour susciter et intégrer des améliorations durables de la qualité. Il attend des grands cabinets régionaux qu’ils prennent des mesures supplémentaires pour soutenir la réalisation d’audits de qualité lorsqu’ils acceptent des clients provenant de secteurs autres que leurs secteurs de spécialisation, car c’est dans cette situation que le manque de cohérence est le plus généralisé.

Les comités d’audit sont invités à maintenir les échanges avec l’auditeur externe

Conformément au Protocole de communication des constatations de l’inspection du CCRC par les cabinets d’audit aux comités d’audit, les cabinets d’audit participants communiquent au comité d’audit de leurs clients les constatations particulières importantes découlant de l’inspection de leur dossier et les rapports publics du CCRC. Dans le document Rapport 2015 sur les inspections annuelles : Points saillants pour les comités d’audit, le CCRC fournit des questions que les comités d’audit peuvent poser à leurs auditeurs.

Les comités d’audit de nombreux émetteurs assujettis participent de plus en plus aux discussions avec les auditeurs concernant la qualité de l’audit. Ils se servent du rapport annuel du CCRC pour amener les auditeurs à montrer que leurs audits tiennent compte des problèmes relevés par le CCRC. Ces discussions peuvent permettre d’accroître la compréhension mutuelle et de promouvoir l’amélioration de la qualité de l’audit.

Malheureusement, ce dialogue rigoureux ne semble pas avoir lieu dans tous les cas. Bien que la responsabilité première de la prise en compte des constatations communiquées dans les rapports du CCRC incombe aux auditeurs, il est tout aussi important que les comités d’audit soient conscients de leur propre rôle. En effectuant une surveillance efficace, le comité d’audit contribue à la qualité et à l’efficacité de l’audit dans son ensemble.

Ainsi, les comités d’audit peuvent :

  • insister auprès de la direction sur la nécessité de documenter les procédures liées aux systèmes afin que les auditeurs les comprennent mieux
  • s’informer au sujet des questions importantes liées à l’audit et aux états financiers
  • informer l’auditeur au sujet des réflexions du comité d’audit, ainsi que des opérations et événements
  • favoriser et surveiller le caractère approprié des communications entre l’auditeur, la direction et le comité d’audit

J’espère que le plus récent rapport du CCRC incitera les comités d’audit des émetteurs assujettis de moyenne à faible capitalisation boursière à discuter des questions liées à la qualité de l’audit avec l’auditeur externe et à accroître leur surveillance de ses travaux.

Poursuivons la conversation

Que pensez-vous du plus récent rapport du CCRC sur ses inspections? Les questions indiquées dans les «Points saillants pour les comités d’audit» sont-elles utiles aux fins des discussions entre les comités d’audit et l’auditeur externe?

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.
 

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.