Bulletin Audit et certification sur la prise en compte, au cours de l’audit, des informations fournies dans les états financiers

Ce nouveau numéro du bulletin donne des indications aux professionnels en exercice aux fins de la prise en compte plus efficace des informations fournies dans les états financiers. Cette efficacité accrue sera essentielle compte tenu des modifications apportées aux normes dont l’entrée en vigueur est prévue pour 2017.

La prise en compte des informations fournies dans les états financiers fait partie intégrante de l’audit. Le nouveau numéro du bulletin Audit et certification traite des modifications récemment apportées aux normes en vue d’améliorer la qualité de l’audit à cet égard.

Reflétant les modifications apportées aux normes internationales maintenant adoptées en tant que normes canadiennes et dont on a provisoirement établi l’entrée en vigueur à 2017, ce nouveau numéro, intitulé «Prise en compte des informations fournies dans les états financiers», vise à promouvoir des pratiques exemplaires en matière d’audit des informations fournies dans les états financiers. Il met en lumière le fait que, dans bon nombre de domaines, l’auditeur traite, dans l’application des exigences des normes, les informations fournies dans les états financiers de la même façon que les catégories d’opérations et les soldes de comptes. Cela signifie que l’auditeur doit porter attention aux informations fournies tout au long du processus d’audit.

La prise en compte des informations fournies dans les états financiers est devenue plus complexe au fil de l’évolution de ces informations vers des informations plus qualitatives, et de la complexification des modèles d’affaires et des opérations des entités.

Le bulletin indique que, pour améliorer la qualité de l’audit en ce qui a trait aux informations fournies, l’auditeur doit :

  • accorder l’attention nécessaire aux informations fournies dans les états financiers tôt dans le processus d’audit
  • tenir compte de manière appropriée de la façon dont la direction prépare les informations fournies dans les états financiers, ce qui signifie comprendre que les informations fournies dans les états financiers peuvent provenir ou non du grand livre général et des livres auxiliaires
  • reconnaître les difficultés particulières que pose la prise en considération des informations fournies dans les états financiers lors de l’identification et de l’évaluation des risques d’anomalies significatives, et lors de l’évaluation des anomalies détectées
  • examiner les informations fournies dans les états financiers en se fondant sur sa connaissance de l’entité ainsi que sur les éléments probants obtenus au cours de l’audit
Compte tenu de ces exigences, les deux principales questions qui se posent lors de la prise en compte des informations fournies sont, selon moi, les suivantes :
  • Combien d’éléments probants sont nécessaires, concernant les informations fournies, pour étayer l’opinion de l’auditeur?
  • Comment déterminer le caractère significatif des informations fournies?

Éléments probants concernant les informations fournies

Le bulletin indique que diverses NCA établissent des exigences et donnent des indications au sujet de l’obtention d’éléments probants concernant la vaste gamme d’informations fournies dans les états financiers, par exemple, concernant certains points tels que les procès et litiges, les estimations comptables et les opérations avec des parties liées. Le bulletin contient également des indications sur l’évaluation des anomalies dans les informations fournies. Ces anomalies peuvent être aussi importantes aux yeux des utilisateurs que les anomalies dans les postes des états financiers. En fait, les utilisateurs accordent souvent une importance considérable à certaines informations fournies.

Caractère significatif des informations fournies

Le bulletin fournit des indications limitées sur cette question. L’une des raisons en est probablement que la publication du bulletin est antérieure à celle de la version définitive de l’énoncé de pratiques de l’International Accounting Standards Board (IASB) Application of Materiality to Financial Statements, qui fournit des indications en vue d’aider la direction à appliquer le concept de caractère significatif (ou principe d’importance relative) dans le contexte de la préparation et de la présentation des états financiers selon les IFRS, y compris des informations à fournir. La version définitive de l’énoncé de pratiques permettra aux auditeurs d’appliquer le concept de caractère significatif aux informations fournies.

Poursuivons la conversation

Les auditeurs qui réaliseront des audits en 2016 et se prépareront en vue des modifications dont l’entrée en vigueur est prévue pour 2017 auront tout intérêt à lire le bulletin. N’hésitez pas à me dire dans quelle mesure il vous sera utile pour aborder cette question.

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.