L’analyse des données en audit : Pourquoi les auditeurs devraient s’en préoccuper

L’analyse des données deviendra vraisemblablement un facteur clé de l’avenir de la profession d’auditeur. La grande question est de savoir dans quelle mesure les auditeurs y sont préparés.

L’analyse des données en audit promet d’être un facteur déterminant de la qualité de l’audit à l’avenir. Mais de nombreux auditeurs tentent encore de comprendre l’incidence de cette nouvelle technologie sur leurs audits.

La nouvelle publication de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) intitulée Soutenir le rythme du changement peut servir de bon point de départ à une conversation plus éclairée sur l’importance et l’utilisation de l’analyse des données dans les audits actuels. Elle vient enrichir les discussions qui ont cours sur ce sujet à l’échelle internationale. Par exemple, l’International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB) publiera bientôt son propre document sur le sujet.

Pourquoi les auditeurs devraient-ils s’intéresser à cette question maintenant?

Pour répondre aux percées technologiques qui se succèdent à un rythme accéléré, les entreprises adaptent leurs modèles d’affaires de façon innovante. Et les parties prenantes s’attendent à ce que les auditeurs adaptent également leurs audits en conséquence. Dans ce contexte, le recours à l’analyse des données procure des occasions d’accroître l’efficience et l’efficacité de nombreux aspects de l’audit. Certains auditeurs ont commencé à explorer comment intégrer l’analyse des données dans leurs audits.

Quels sont les obstacles à cette intégration?

Le document de CPA Canada expose des éléments et des situations qui montrent la nécessité, pour les auditeurs, d’adopter des techniques approfondies d’analyse de données en audit. II cerne également un certain nombre d’obstacles, qui ont surtout trait à la démarche de transition, et à la question de savoir si – et, le cas échéant, comment – l’analyse des données en audit cadre avec les normes d’audit actuelles.

Les Normes canadiennes d’audit n’interdisent pas l’utilisation de l’analyse des données en audit. Toutefois, du fait que les normes ne comportent aucune mention de ces techniques, certaines questions demeurent sans réponse et peuvent faire hésiter les auditeurs à aller de l’avant. Voici un exemple de question encore en suspens : de quelle façon les autorités de réglementation percevront-elles ces changements?

Comment la situation évoluera-t-elle?

Les normalisateurs, à l’échelle internationale, examinent activement l’incidence de l’analyse des données en audit sur leurs projets en cours et à venir. Par la même occasion, ils évaluent comment les auditeurs, quelle que soit la taille de leurs cabinets, utilisent l’analyse des données en audit, et les facteurs à prendre en compte à mesure que les normes évoluent. À l’heure actuelle, CPA Canada étudie également le recours à l’analyse des données dans les audits canadiens par l’intermédiaire d’un projet de recherche mené auprès d’auditeurs. Les résultats du sondage devraient être publiés en 2016.

Dernières observations à l’intention des auditeurs canadiens

Peut-être l’aventure de l’analyse des données en audit ne fait-elle que commencer, mais elle progresse rapidement.

Selon moi, l’analyse des données est appelée à devenir un élément moteur de la profession d’auditeur – en ce qui a trait non seulement à la façon de réaliser les audits, mais aussi aux compétences des futurs auditeurs, ainsi qu’à la nature et à l’étendue de leur travail. La réalisation d’audits pourrait devenir beaucoup plus intéressante lorsqu’on utilisera des techniques pour faciliter l’analyse des données et étayer les jugements professionnels.

Et n’allez pas croire que cette question ne concerne que les grands cabinets et les audits de grandes entreprises. Les entités de petite et moyenne taille qui utilisent des progiciels standards pour établir leur information financière pourraient maintenant être prêtes à travailler avec des auditeurs désireux d’interroger les données au moyen de techniques d’analyse.

Les auditeurs canadiens doivent donc s’ouvrir aux nouvelles possibilités!

Poursuivons la conversation

Pour en apprendre plus sur le sujet, rendez-vous dans la section Audit et certification du site Web de CPA Canada. Votre cabinet est-il prêt à recourir à l’analyse des données en audit? N’hésitez pas à me faire part de votre opinion.

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.