L'audit : dans une spirale fatale ou au bas de la courbe?

Les changements qui continuent à s'opérer dans le processus d'audit signalent peut-être le déclin de l'audit pour certains. Ou n'est-ce pas là une occasion formidable pour les auditeurs professionnels de se regrouper, de partager leurs pratiques exemplaires, de dynamiser la profession et de rehausser la qualité de l'audit?

L'augmentation récente au Royaume-Uni du seuil d'exemption pour les audits des états financiers a généré beaucoup de presse et a soulevé des questions. Par exemple, quelles seront les incidences sur l'audit? Les cabinets d'audit mettront-ils un terme à leurs activités d'audit?

Ces questions sont pertinentes et reviennent dans la bouche de beaucoup d’observateurs depuis plusieurs années. Alors, l'audit est-il voué à l'extinction?

J'ai l'impression que le marché de l'audit est également en recul ici, au Canada. J'entends souvent les phrases suivantes chez les professionnels en exercice :

  • « Mes clients ne comprennent pas la valeur d'un audit, donc ils n'en veulent pas. »
  • « La complexité des normes d'audit fait exploser le tarif des audits. »
  • « Cela ne vaut pas la peine de maintenir des activités d'audit si je ne fais que quelques audits par année. »
  • « Les audits comportent trop de risques. »

On dirait que c'est sans espoir. Mais peut-on renverser la tendance? Dans l'affirmative, comment? Voici quelques-unes de mes réflexions sur la question :

  • Certains professionnels en exercice ont laissé tomber l'audit pour se concentrer sur les missions d'examen, les missions de compilation, et les services de fiscalité, afin de limiter leur responsabilité. Fait intéressant, selon les SACA, l'assureur des professionnels en exercice, ces trois types de services génèrent 70 % de l'ensemble des réclamations en responsabilité contre les professionnels en exercice (et presque 50 % des frais entraînés par les réclamations) au Canada. Or, les réclamations en responsabilité liées à l'audit comptent, elles, pour 10 % de l'ensemble des réclamations (environ 34 % des frais entraînés par les réclamations). Selon moi, tout est donc relatif quand on parle des risques associés à l'audit.
  • Certains professionnels en exercice ont des pratiques d'audit florissantes. Ils ont une passion pour l'audit et réalisent des audits de grande qualité qui ont de la valeur aux yeux de leurs clients. C'est donc faisable.
  • Pour moi, si l'audit continue à n'être perçu que comme un exercice de conformité, c'est peut-être parce que la profession n'a pas fait un assez bon travail pour expliquer sa valeur. Si les auditeurs ne savent pas comment démontrer la valeur d'un audit, c'est peut-être dû au fait que les conversations qu'ils ont avec leurs clients portent plus sur le coût de l’audit que sur ses avantages. Il faut que nous envoyions un message plus fort sur la valeur de l'audit.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

La profession d'auditeur est-elle dans une spirale fatale ou peut-elle être redynamisée? Donnez-nous votre avis et essayons de voir s'il est possible de relancer l'audit.

J'aimerais que les deux camps s'expriment.

  • Ceux qui ont des pratiques d'audit prospères :
    • Quels sont vos facteurs de réussite essentiels?
    • Quels conseils donneriez-vous à ceux qui commencent le programme CPA?
    • Comment une pratique existante peut-elle se repositionner de manière à réussir?
  • Ceux qui ont arrêté de fournir des services d'audito Quelles sont les raisons qui ont motivé cette décision?
    • Si vous deviez le refaire, que feriez-vous différemment?
    • Quelles sont les raisons qui ont motivé cette décision?
  • Si vous débutez dans la profession, qu'est-ce qui a influencé votre décision d'aller vers l'audit plutôt qu'en entreprise?
Je suis convaincu qu'en partageant nos expériences, nous donnerons un coup de fouet à la profession, et, ce faisant, nous rehausserons la qualité de l'audit.

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Le blogue sur la qualité de l’audit de CPA Canada se veut un forum d’échange sur les faits et enjeux nouveaux concernant la qualité de l’audit qui surviennent à l’international et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.