Comités d’audit : tirer le meilleur parti des publications des inspecteurs des audits

Les publications et ressources à l’intention des comités d’audit abondent, mais les présidents de ces comités doivent veiller à ce qu’elles soient utilisées efficacement et dans le bon contexte.

Le Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB) des États-Unis a publié récemment le premier bulletin Audit Committee Dialogue, dans lequel sont abordés les principaux aspects problématiques que relève régulièrement le PCAOB dans le cadre de ses inspections des grands cabinets et certains risques nouveaux qu’il a observés.

Le Conseil canadien sur la reddition de comptes publie aussi des bulletins semblables. Ces publications peuvent aider les comités d’audit dans l’exercice de leurs responsabilités de surveillance, car elles recensent les problèmes relatifs à la qualité de l’audit et présentent une liste de questions à poser à l’auditeur externe. Cependant, je crois que, pour tirer le meilleur parti de ces ressources, les comités d’audit doivent tenir compte de certaines considérations pratiques.


Premièrement, il faut s’assurer d’adresser les questions aux parties concernées. Les publications portent sur les interactions entre le comité d’audit et l’auditeur. À mon avis, les comités d’audit auraient intérêt à déterminer si certaines questions ne devraient pas être adressées plutôt, ou également, à la direction. Par exemple, un comité d’audit qui se demande si les effets estimés de l’évolution du marché sont bien pris en compte dans les états financiers doit connaître aussi le point de vue de la direction sur cette question, et non pas seulement celui de l’auditeur.

Deuxièmement, j’ai vu des listes de questions sur un problème donné qui comportent des questions concernant différentes activités des comités d’audit, qu’il s’agisse de l’examen de la stratégie générale d’audit avant le début de l’audit, du suivi de la réalisation de l’audit ou de l’évaluation complète périodique (aux cinq ans) de l’auditeur externe. Il n’est donc peut-être pas efficace que le comité d’audit se contente de poser les questions dans l’ordre où elles sont présentées dans une publication. Il y a lieu de se demander à quel moment les réponses aux questions seront les plus utiles dans le contexte des responsabilités qui incombent au comité d’audit, et ce moment peut se présenter à différentes réunions du comité. Aussi, au lieu de poser toutes les questions relatives à un problème lors d’une même réunion, il vaut sans doute mieux poser les bonnes questions lors de la bonne réunion.

Troisièmement, il serait utile selon moi que le président du comité d’audit discute de la publication avec l’auditeur et la direction séparément avant la réunion du comité, pour connaître leur point de vue sur les problèmes à aborder. Le président du comité saura ainsi s’il a besoin de plus amples informations de la part de la direction et de l’auditeur pour permettre une discussion fructueuse.

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Dites-nous comment les publications des inspecteurs des audits sont abordées par votre comité d’audit. Quels aspects vous ont été utiles? Quels aspects ne permettent pas de mener une discussion efficace?


Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Le blogue sur la qualité de l’audit de CPA Canada se veut un forum d’échange sur les faits et enjeux nouveaux concernant la qualité de l’audit qui surviennent à l’international et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.