Évaluations complètes, un an plus tard : quels sont les commentaires?

Comment l’évaluation des auditeurs par les comités d’audit se passe-t-elle? Ces comités appliquent-ils de manière efficace les indications pratiques en matière d’amélioration de la qualité de l’audit? Un an après la publication de ces indications, Eric Turner, de CPA Canada, et Axel Thesberg font le point sur les progrès réalisés à cet égard au Canada et abordent les prochaines étapes.

En 2013, dans le cadre d’une initiative conjointe visant à étudier les réformes en matière d’audit en cours dans des territoires importants, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe, les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) et le Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC) ont examiné la question des incidences des mandats d’audit de longue durée sur la qualité de l’audit.

Au terme de cette initiative, il a été recommandé que le comité d’audit procède périodiquement à une évaluation complète du cabinet d’audit au moins tous les cinq ans, pour décider s’il convient de reconduire le mandat du cabinet d’audit ou de remplacer celui-ci. L’évaluation complète, de concert avec l’évaluation annuelle de l’auditeur, constitue la base de la recommandation que fait le comité d’audit au conseil d’administration pour ce qui est de l’opportunité de proposer la reconduction du mandat de l’auditeur. Pour obtenir des renseignements plus détaillés sur les évaluations complètes, regardez la vidéo ci-dessus que j’ai enregistrée avec Axel Thesberg, expert en audit.

En 2014, CPA Canada, en collaboration avec un groupe de membres chevronnés de comités d’audit (par l’entremise de l’Institut des administrateurs de sociétés (IAS) et du CCRC), a fourni des indications et des outils pratiques aux comités d’audit en vue de les aider à procéder à des évaluations annuelles et à des évaluations complètes, dans une optique d’amélioration de la qualité de l’audit. Par respect du principe de bonne information, je précise que j’ai pris une part active à ces travaux.

Ainsi, un an plus tard, la question qui se pose pour moi est la suivante : les comités d’audit effectuent-ils les évaluations annuelles et les évaluations complètes, et à quel point les outils élaborés sont-ils adaptés aux besoins?

D’après ce que m’ont dit des auditeurs, de nombreux comités d’audit commencent à avoir avec eux des discussions plus poussées dans le cadre des évaluations annuelles. Les comités d’audit se servent souvent de l’outil d’évaluation annuelle et l’adaptent à leurs besoins.

Quelques comités d’audit prévoient effectuer, ou ont déjà effectué, une évaluation complète. Au cours d’un symposium du CCRC qui a eu lieu l’an dernier, les responsables d’un régime de retraite important ont résumé, pour les participants, leur propre expérience en matière d’évaluation complète et les leçons qu’ils en ont tirées. Ces responsables étaient d’avis que l’évaluation avait aidé les parties à mieux comprendre leurs attentes respectives et à établir clairement si le cabinet d’audit serait en mesure de tenir compte du risque d’audit au cours de l’évolution future de l’entité.

Évidemment, certains membres de comités d’audit s’inquiètent du temps requis pour effectuer une évaluation complète, compte tenu de leur horaire déjà chargé. Le temps et les ressources requises pour effectuer une évaluation complète dépendent de plusieurs facteurs, notamment la complexité des activités de l’entité et la qualité des évaluations annuelles au cours de la période visée.

Dans le cas d’une petite entité, l’évaluation pourrait ne durer que quelques heures et se faire en deux rencontres. Au cours de la première rencontre, on pourrait établir quels renseignements la direction et l’auditeur devront fournir au comité d’audit. Au cours de la seconde rencontre, on pourrait discuter des renseignements fournis et de l’évaluation que fait de l’auditeur le comité d’audit, et établir la conclusion quant à la recommandation de la reconduction du mandat ou du lancement d’un appel d’offres pour l’audit. Dans tous les cas, la clé de la bonne gestion du processus d’évaluation complète réside dans une bonne planification et l’adaptation de l’outil.


Bien qu’il soit encore tôt pour dégager des conclusions, je commence à constater que les comités d’audit prennent conscience de la valeur d’évaluations rigoureuses des auditeurs. Au cours de l’année qui vient, j’espère entendre parler de nouvelles évaluations complètes et voir les sociétés traiter de ces évaluations dans leurs circulaires d’information.

Le temps nous dira si les évaluations complètes permettront de réaliser tous les avantages escomptés. CPA Canada est impatiente d’obtenir des commentaires sur ces outils pour pouvoir les améliorer et pour permettre aux comités d’audit de réaliser leurs évaluations de façon encore plus efficace et efficiente tout en améliorant la qualité de l’audit. Et moi aussi, bien sûr!

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Faites-nous part de votre expérience en matière d’évaluations annuelles ou d’évaluations complètes. Les outils établis par CPA Canada vous aident-ils?

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Le blogue sur la qualité de l’audit de CPA Canada se veut un forum d’échange sur les faits et enjeux nouveaux concernant la qualité de l’audit qui surviennent à l’international et leur incidence au Canada.

PUBLICATIONS, PROPOSITIONS ET RÉPONSES

Rapport du symposium du CCRC
Initiative «Amélioration de la qualité de l’audit»

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada