Tout est dans les détails : difficultés liées aux audits de groupe et aux estimations comptables

Lorsque le Canada a adopté les Normes internationales d’audit en 2010, les deux grands changements qui ont touché les auditeurs concernaient l’audit des états financiers de groupe et les estimations comptables.

Lorsque le Canada a adopté les Normes internationales d’audit en 2010, les deux grands changements qui ont touché les auditeurs concernaient l’audit des états financiers de groupe et les estimations comptables. Afin d’aider tous les auditeurs à mener à bien les étapes essentielles des audits réalisés conformément à ces normes, CPA Canada a élaboré des outils de mise en œuvre qui répondent aux questions clés des auditeurs et qui attirent leur attention sur les éléments à prendre en compte.

Quelle que soit la norme appliquée, ce sont souvent de menus détails qui posent des difficultés. C’est ce que révèlent des inspections effectuées ici et à l’étranger, de même que l’expérience pratique des quelques dernières années, qui ont permis de mettre en relief les défis particuliers que doivent relever les auditeurs afin de se conformer aux normes. Pour faire la lumière sur ces défis et pour y répondre, CPA Canada a publié trois bulletins ne faisant pas autorité.

Les trois bulletins ne traitent pas de chacun des aspects d’un audit de groupe ou d’un audit des estimations comptables; pour comprendre toutes les exigences pertinentes, il faut toujours consulter les normes. Ces bulletins s’ajoutent aux outils de mise en œuvre existants. CPA Canada prévoit publier d’autres documents connexes conçus pour améliorer la qualité de l’audit dans ces domaines complexes.

Les trois bulletins traitent respectivement des questions suivantes :

Dans le cas d’un audit de groupe, la façon dont l’auditeur détermine a) le type de travaux à exécuter à l’égard des composantes et b) le seuil de signification pour une composante.

  • La détermination du type de travaux à effectuer à l’égard de chaque composante est un élément crucial de l’audit de groupe. Si l’auditeur ne s’acquitte pas de cette tâche adéquatement, il risque de ne pas obtenir d’éléments probants suffisants et appropriés à l’appui de son opinion sur les états financiers du groupe. Le premier bulletin oriente l’auditeur en ce qui a trait aux exigences qui l’obligent à déterminer les composantes qui sont financièrement importantes ou qui sont susceptibles de comporter des risques importants d’anomalies significatives, et à déterminer la nature et l’étendue des travaux d’audit à exécuter à l’égard de composantes qui ne sont pas des composantes importantes. Il présente également les fondements du calcul du seuil de signification pour une composante.

Les problèmes posés par l’audit d’un groupe ayant des composantes dans des marchés émergents.

  • L’audit d’entités menant des activités dans des marchés émergents (comme l’Asie, l’Amérique du Sud et l’Europe de l’Est) présente des défis uniques pour l’auditeur. Le deuxième bulletin aide ce dernier à cerner les questions clés qu’il doit se poser avant d’accepter ou de maintenir une telle mission. En outre, le bulletin contient une section qui fournit des exemples de réponses que l’auditeur peut adopter à l’égard des risques d’anomalies significatives que peuvent présenter certains soldes de comptes et catégories d’opérations importants, tels que les produits, les opérations entre parties liées et la détention d’actifs.

Les aspects particuliers de l’audit des estimations comptables.

  • Le troisième bulletin aborde les questions nécessitant l’exercice de l’esprit critique par l’auditeur aux fins de l’identification des risques d’anomalies significatives dans les estimations comptables et de l’élaboration d’une réponse appropriée, ainsi que les conséquences sur le reste de l’audit. Plus précisément, l’auditeur doit :
    • comprendre la manière dont la direction procède aux estimations comptables
    • déterminer si les estimations comptables comportent un degré élevé d’incertitude de mesure et représentent des risques importants qui nécessitent un effort d’audit supplémentaire
    • déceler les indices d’un parti pris possible de la direction
Poursuivons la conversation... Vous pouvez consulter ces bulletins et les outils connexes d’aide à la mise en œuvre en cliquant sur les liens ci-dessous. Les commentaires sur les bulletins peuvent être soumis à CPA Canada d’ici le 3 octobre 2014.

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m’écrire directement.

Eric

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.

Notre Répertoire des cabinets de CPA vous permet de trouver des cabinets de CPA au Canada grâce à une carte interactive et à différents critères de recherche.

Présenté par CPA Canada et CPA Ontario, le congrès national UNIS (en anglais) est un rendez-vous annuel incontournable qui propose un programme multidisciplinaire approfondi à tous les CPA qui souhaitent rester maîtres du jeu.