Dévoiler l’information sur la qualité de l’audit

Des faits nouveaux indiquent que l’information communiquée par les cabinets d’audit évolue pour répondre à un besoin de transparence accrue en ce qui concerne le contrôle qualité des audits.

À quel point votre cabinet a-t-il à cœur la qualité de l’audit? Des faits nouveaux indiquent que l’information communiquée par les cabinets d’audit évolue pour répondre à un besoin de transparence accrue en ce qui concerne le contrôle qualité des audits. Mais à quoi peut bien ressembler un rapport sur la qualité de l’audit?

Dans certains pays, les cabinets d’audit sont tenus depuis plusieurs années de produire des rapports de transparence contenant des informations sur leur gouvernance (c’est notamment le cas dans l’Union européenne depuis 2008 en vertu de la directive 2006/43/CE), tandis que des cabinets d’ailleurs ont publié de tels rapports de leur propre chef.

Si le rapport de transparence est surtout un phénomène européen, il commence néanmoins à s’implanter en Amérique du Nord. Mais comme ce type de rapport ne contient pas nécessairement tous les éléments expliquant l’attachement du cabinet à la qualité de l’audit, certains l’étoffent ou publient des rapports distincts sur la qualité de l’audit. Ces derniers sont de plus en plus fréquents au Canada.

Aux États-Unis, le Center for Audit Quality (CAQ) encourage les cabinets à préparer des rapports sur la qualité de l’audit. Le CAQ est d’avis que cette pratique est de nature à accroître la confiance envers le processus d’audit des sociétés ouvertes, du fait qu’elle « aide les utilisateurs des états financiers, les membres du comité d’audit et les autres parties prenantes à comprendre en quoi la gestion et le fonctionnement d’un cabinet d’audit favorisent la réalisation d’audits de qualité élevée ». Pour aider les cabinets à préparer leurs rapports, le CAQ a publié en août 2013 un document de référence qui fournit des exemples d’informations que les cabinets pourraient communiquer. Le document mentionne six thèmes qui pourraient être traités :

  • le leadership au sein du cabinet et le ton donné par la direction;
  • l’indépendance, l’objectivité et l’esprit critique;
  • le processus, les méthodes et la réalisation de l’audit;
  • le perfectionnement professionnel et la compétence;
  • le suivi;
  • l’organisation et la structure du cabinet.

Ces thèmes correspondent aux éléments clés du système de contrôle qualité que les cabinets d’audit canadiens sont tenus de mettre en place et de maintenir selon les Normes canadiennes d’audit. Les rapports sur la qualité de l’audit peuvent donc donner une idée de la mesure dans laquelle les cabinets se conforment à ces exigences.

Il s’agit par ailleurs d’un bon point de départ pour aider les comités d’audit, les autorités de réglementation et les autres intéressés à comprendre comment les systèmes de contrôle qualité fonctionnent et quelle est l’importance que le cabinet accorde à la qualité de l’audit; notamment lorsqu’un comité d’audit examine la performance du cabinet d’audit.

Toutefois, en raison de la longueur et du niveau de détail des rapports sur la qualité de l’audit, leur lecture peut être fastidieuse pour d’autres parties prenantes moins au fait des questions d’audit. Celles-ci souhaitent vraisemblablement trouver réponse à des questions telles que les suivantes :

  • À quel point le système de contrôle qualité du cabinet est-il efficace pour assurer le maintien de la qualité de l’audit?
  • Comment ce système se compare-t-il aux meilleures pratiques?
  • Qu’est-ce qui a changé dans la qualité de l’audit depuis le dernier rapport, et pourquoi?

Il est peu probable de trouver réponse à ces questions dans les rapports sur la qualité de l’audit publiés actuellement, et ce, pour diverses raisons, la moindre n’étant pas l’absence d’une définition de la qualité de l’audit ou d’indicateurs de performance permettant d’évaluer celle-ci. Dans le monde, plusieurs organisations, dont l’International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB) et le Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB) des États-Unis, ont des initiatives en cours pour faire avancer la réflexion dans ce domaine.

L’information sur la qualité de l’audit est un domaine nouveau. Elle aidera le public à mieux cerner le rôle important joué par les auditeurs dans la communication de l’information financière. L’on peut s’attendre à ce qu’elle s’implante davantage au Canada dans un proche avenir.

Poursuivons la conversation… Pensez-vous que les rapports sur la qualité de l’audit peuvent renforcer la confiance du public envers le processus d’audit? Quelles sont les principales informations que vous souhaiteriez trouver dans un rapport sur la qualité de l’audit? Croyez-vous qu’il serait utile que ce type de rapport ne se limite pas aux audits des sociétés ouvertes?

Je vous invite à publier vos commentaires ci-dessous ou à m'écrire directement.

Eric

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.