Rôle du comité d’audit : comment peut-il améliorer la qualité de l’audit?

Un document de consultation invite les Canadiens à exprimer leur point de vue sur le rôle du comité d’audit dans l’amélioration de la qualité de l’audit.

Un document de consultation invite les Canadiens à exprimer leur point de vue sur le rôle du comité d’audit dans l’amélioration de la qualité de l’audit.

Sous le thème «Amélioration de la qualité de l’audit : un point de vue canadien», le Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC) et l’Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) mènent une consultation en vue de recueillir les points de vue des parties prenantes sur les principales questions qui sont soulevées sur la scène mondiale en matière d’amélioration de la qualité de l’audit, et sur l’incidence de ces questions au Canada. Trois groupes de travail sur l’amélioration de la qualité de l’audit se penchent respectivement sur le rôle du comité d’audit, le rapport de l’auditeur et l’indépendance de l’auditeur. Deux documents de consultation ont été publiés il y a quelques mois, l’un sur le rapport de l’auditeur, et l’autre sur l’indépendance. Le Groupe de travail sur le rôle du comité d'audit (GTRCA) vient tout juste de publier un document de consultation sur le rôle du comité d’audit en matière de surveillance de l’audit externe et invite les parties prenantes à soumettre leurs commentaires d’ici le 15 mars.

Le GTRCA a pour objectif d’élaborer des indications pour aider les comités d’audit à améliorer constamment la qualité et l’efficacité des audits externes et de la gouvernance des émetteurs en ce qui concerne l’information financière. Il a examiné le rôle du comité d’audit relativement à la surveillance des travaux des auditeurs externes, tel qu’établi par le Règlement 52-110 sur le comité d'audit publié par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM), et a conclu que le comité d’audit devait chaque année :

  • s’assurer que l’information financière est efficacement encadrée;
  • surveiller les travaux annuels de l’auditeur;
  • examiner le plan d'audit;
  • évaluer l’incidence des risques d'entreprise sur le plan d’audit;
  • évaluer le caractère raisonnable des honoraires d’audit;
  • surveiller l’exécution du plan d’audit, en accordant une attention particulière aux éléments les plus complexes et aux zones de risque de l’audit;
  • examiner et évaluer les constatations de l’auditeur;
  • procéder à une évaluation annuelle.

Le GTRCA est également d’avis que le comité d’audit devrait procéder à une évaluation complète du cabinet d’audit externe au moins tous les cinq ans. Cela répondrait, sur le plan institutionnel, aux préoccupations liées à la familiarité dans les relations entre les cabinets et les entreprises qu'ils auditent. D'aucuns ont en effet l'impression que les cabinets d'audit peuvent développer avec leurs clients une relation trop étroite au fil du temps, ce qui pourrait constituer une menace à l’indépendance et miner la capacité de l’auditeur à faire preuve de suffisamment d'esprit critique.

Pour faciliter la réalisation d’une évaluation complète, le GTRCA recommande au CCRC et aux cabinets d’audit qu’il est chargé d’encadrer d’élaborer un protocole visant à accroître la quantité d’informations mises à la disposition des comités d’audit.

Le GTRCA recommande que les comités d’audit fassent publiquement rapport sur la réalisation de cette évaluation et les conclusions qui en découlent, et que cette communication soit rendue obligatoire par le CCRC et les autres autorités de réglementation.

Poursuivons la conversation… Ne ratez pas cette occasion de vous prononcer au sujet des documents de consultation et de contribuer aux décisions qui seront prises sur ces sujets importants au Canada et ailleurs dans le monde.

Publiez des commentaires ci-dessous ou écrivez-moi.

Eric

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.