Les Canadiens se prononcent sur des questions concernant le rapport de l’auditeur

Plus de 1 000 personnes ont assisté en septembre à un webinaire sur les nouvelles propositions concernant le rapport de l’auditeur. Leurs réponses à une série de questions à ce sujet sont d’un grand intérêt.

Plus de 1 000 personnes ont assisté en septembre à un webinaire sur les nouvelles propositions concernant le rapport de l’auditeur. Leurs réponses à une série de questions à ce sujet sont d’un grand intérêt.

Les permanents du Conseil des normes d’audit et de certification (CNAC) ont récemment tenu un webinaire pour recueillir des commentaires sur les améliorations que le Conseil des normes internationales d’audit et d’assurance (IAASB) propose d’apporter au rapport de l’auditeur dans son appel à commentaires intitulé Improving the Auditor’s Report.

Pendant le webinaire, on a posé une série de questions aux participants, et plus de 700 d’entre eux, répartis à peu près également entre professionnels exerçant en cabinet et en entreprise, y ont répondu. Voici quelques points saillants de leurs réponses (les pourcentages correspondent à ceux qui ont répondu «Fortement en accord» ou «En accord», sauf indication contraire) :

Commentaires de l’auditeur

Moins de la moitié (45 %) se disent en accord avec la proposition de l’IAASB selon laquelle l’auditeur devrait être tenu de fournir, dans son rapport, des commentaires sur les questions qu’il juge les plus importantes pour la compréhension des états financiers ou de l’audit par les utilisateurs. En ce qui concerne les questions particulières dont l’auditeur pourrait traiter, 57 % des répondants croient qu’il faudrait attirer l’attention sur les notes afférentes aux états financiers qui présentent une importance particulière (guider l’utilisateur dans le dédale des états financiers). Toutefois, les répondants s’opposent fermement à ce que l’auditeur doive décrire certaines procédures d’audit mises en œuvre (62 % sont en désaccord ou fortement en désaccord) ou la stratégie d’audit (72 % sont en désaccord ou fortement en désaccord).

Continuité de l’exploitation

Plus de la moitié (56 %) des répondants sont en accord avec la proposition de l’IAASB selon laquelle l’auditeur devrait fournir dans son rapport une conclusion explicite sur le caractère approprié de l’application par la direction de l’hypothèse de la continuité de l’exploitation dans la préparation des états financiers. Ce résultat est surprenant, puisqu’un pourcentage semblable de répondants croit que les lecteurs pourraient mal interpréter cette conclusion et y voir une déclaration sur la viabilité de l’entité.

Responsabilités de l’auditeur concernant les autres informations

Les responsabilités de l’auditeur concernant les autres informations qui accompagnent les états financiers, notamment le rapport de gestion, sont objet de confusion pour de nombreux utilisateurs. Parmi les répondants, 65 % sont en accord avec la proposition de l’IAASB selon laquelle l’auditeur devrait fournir dans son rapport une déclaration décrivant les travaux qu’il a réalisés sur les autres informations, et une conclusion indiquant s’il a relevé des incohérences significatives entre ces autres informations et les états financiers audités.

À qui les améliorations proposées devraient-elles s’appliquer?

Les réponses divergent quant à savoir, pour chacune des différentes améliorations, si celle-ci devrait s’appliquer à toutes les entités ou seulement à certaines. Quoi qu’il en soit, plus de la moitié des répondants (57 %) croient que les obligations de rapport devraient peut-être différer selon le type d’entité, et plus des trois quarts (78 %) croient que si les améliorations suggérées par l’IAASB s’appliquent aux sociétés cotées, elles devraient s’appliquer à l’ensemble de celles-ci, y compris aux sociétés à faible capitalisation. De plus, un fort pourcentage (78 %) des répondants croit qu’il est essentiel que les exigences imposées aux auditeurs de sociétés intercotées au Canada ne diffèrent pas de manière importante des exigences imposées par le Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB) aux États-Unis.

Le webinaire a permis de démontrer une fois de plus le vif intérêt des Canadiens concernant l’évolution du dossier du rapport de l’auditeur. Le CNAC s’est inspiré, entre autres, des réponses aux questions du webinaire pour élaborer sa réponse à l’appel à commentaires de l’IAASB.

Poursuivons la conversation… le projet sur le rapport de l’auditeur suit son cours, alors consultez souvent cette page pour vous tenir au courant des nouveautés, et dites-moi ce que vous en pensez.

Vous pouvez rédiger un commentaire ci-dessous ou m’écrire.

Eric

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Mettez vos connaissances à jour et élargissez votre réseau grâce à ce colloque à ne pas manquer (en anglais), qui porte sur les questions et tendances essentielles pour les membres des comités d’audit.

Dans votre entourage se tapit sûrement une personne surendettée. Si vous êtes observateur, vous reconnaîtrez l’un ou plusieurs de ces symptômes.