Les auditeurs de l’autre côté du miroir… Doivent-ils intervenir au-delà des états financiers?

À l’échelle planétaire, plusieurs initiatives sont en cours afin d’explorer certaines questions comme l’amélioration de la transparence dans le processus d’audit et la façon dont les auditeurs pourraient mieux répondre aux besoins des investisseurs.

Dans la foulée de la crise financière mondiale, certains ont pointé du doigt l’incohérence existant entre l’information publiée dans les rapports annuels de certaines sociétés et les faillites ou problèmes de liquidité subséquents de ces sociétés. La question qui tue : Qui est à blâmer?

Même si les auditeurs n’ont pas été incriminés dans les faillites dues à la crise, les mesures envisagées pour corriger les faiblesses du système financier visent tous les intervenants clés contribuant à la santé de l’information financière, y compris les auditeurs. À l’échelle planétaire, plusieurs initiatives sont en cours afin d’explorer certaines questions comme l’amélioration de la transparence dans le processus d’audit et la façon dont les auditeurs pourraient mieux répondre aux besoins des investisseurs.

Pour analyser ces questions et amorcer une réflexion au Canada, l’ICCA et le Center for Audit Quality des États-Unis ont récemment tenu une table ronde consultative réunissant des investisseurs, des membres de comités d’audit et de conseils d’administration, des chefs de la direction et chefs des finances d’entreprises, et des auditeurs.

La consultation portait sur le bien-fondé éventuel d’un élargissement de l’association de l’auditeur avec l’information fournie par la direction ailleurs que dans les états financiers, par exemple dans le rapport de gestion, les communiqués sur les résultats trimestriels et les états financiers intermédiaires.

Voici quelques points saillants de la table ronde :

  • On s’est généralement entendu pour dire que la profession doit se pencher sur les façons dont les auditeurs peuvent ajouter de la crédibilité à l’information à mesure que les besoins d’information évoluent, notamment en ce qui concerne les facteurs environnementaux, les facteurs sociaux et les facteurs liés à la gouvernance.
  • Les parties prenantes ont dit qu’elles valoriseraient la possibilité d’obtenir le point de vue des auditeurs au sujet des méthodes comptables choisies par la direction, des jugements comptables cruciaux et de la qualité de la comptabilité au sein de l’entreprise.
  • La question de savoir si on devrait demander aux auditeurs de commenter les facteurs de risque propres à l’entreprise a fait l’objet d’une bonne discussion. Les avis étaient partagés, car l’identification des facteurs de risque qui sont importants et leur priorisation posent problème, et les auditeurs ne disposent pas du même niveau d’information que la direction de l’entreprise au sujet des risques. Toutefois, certains estiment que les auditeurs pourraient ajouter de la valeur en partageant, avec le comité d’audit et la direction, leur vaste connaissance des risques rencontrés dans divers secteurs d’activité.
  • L’association de l’auditeur avec les communiqués sur les résultats a reçu peu d’appui. Les participants ont souligné le caractère variable et subjectif du contenu de ces communiqués et les coûts importants que pourraient devoir engager les auditeurs pour être en mesure de fournir une assurance à leur sujet, sans parler des contraintes de temps liées à la réalisation des travaux.

Consultez le sommaire intégral de la «Table ronde sur le rôle de l’auditeur».

Poursuivons la conversation… Que pensez-vous de l’intervention des auditeurs au-delà des états financiers? Écrivez-moi.

Eric

Conversations sur la qualité de l’audit se veut un forum d’échange concernant les faits et problèmes nouveaux survenant à l’international en matière de qualité de l’audit et leur incidence au Canada.

Publié à l’origine par l’une des organisations unifiées au sein de CPA Canada.

À propos de l’auteur

Eric Turner, CPA, CA

Directeur, Normes d’audit et de certification, CPA Canada

Faits saillants

Participez à ce rendez-vous annuel (en anglais) des dirigeants financiers d’OSBL pour obtenir des conseils sur la gestion de votre organisation et tirer parti des connaissances d’experts.

Pour ne rien manquer des principales mesures du #budget2017, suivez CPA Canada sur les médias sociaux et regardez notre vidéo en direct.