Petit écran, grand écran : Portraits de comptables

Au cinéma comme à la télévision, le portrait des comptables laisserait-il à désirer? Pourtant, avouons-le, nous avons un faible pour certains de ces personnages.

Dans la culture populaire, la représentation des comptables tend à osciller entre deux extrêmes : le prodige bienfaisant ou le génie criminel. Le premier type de personnage use de ses dons pour défendre une cause louable, comme dans À l’ombre de Shawshank. Dans ce film, Andy Dufresne commence par aider le sinistre directeur du pénitencier où il est emprisonné à masquer ses activités frauduleuses, mais finit par se retourner contre lui et exposer ses méfaits au grand jour. Le deuxième type de personnage est froid, calculateur et sans vergogne, comme Christian Wolff dans Le Comptable. Voici une galerie de comptables fictifs du monde de la télévision et du cinéma : bons ou méchants, ils ne laissent personne indifférent.

Patsy Parisi, Les SopranosThe Sopranos (1999-2007)
Dans cette série, Patsy Parisi, incarné par Dan Grimaldi, est le comptable de Tony Soprano et de son entourage. On le retrouve souvent le nez collé dans les registres du club de danseuses détenu par la mafia, le Bada Bing, l’une des entreprises dont il trafique les comptes. Sa relation avec Tony connaît des hauts et des bas – il manque de succomber à la tentation de le dénoncer au FBI –, mais Patsy reste un conseiller de confiance et survit jusqu’à la fin de la sixième et dernière saison. Dans l’épilogue, Patrick, le fils de Patsy, et Meadow, la fille de Tony, se fiancent, ce qui renforce la position du grand argentier au sein de la famiglia.

Patsy Parisi, Les Sopranos – The Sopranos

Loretta Castorini, Éclair de luneMoonstruck (1987)
Même si la profession de Loretta Castorini (jouée par Cher) n’est pas au cœur du film, elle aide néanmoins à camper le personnage. Femme de carrière terre-à-terre, elle brille aux côtés d’un jeune Nicolas Cage, dans le rôle de Ronny Cammareri, dont elle fait ressortir le romantisme fougueux. Lorsqu’elle cède finalement à ses avances (après lui avoir assené une gifle retentissante), le triomphe n’en est que plus grand, vu le sérieux de son caractère (et de son métier).

Loretta Castorini, Éclair de lune – Moonstruck

Ben Wyatt, Parks and Recreation (2009-2015)
Dans cette série, Ben Wyatt se distingue par sa personnalité attachante. Interprété par Adam Scott, Ben se rabat sur la profession de comptable après avoir été élu maire tout jeune, et avoir essuyé de catastrophiques revers. Dans ses fonctions d’auditeur pour l’État, Ben met tout en œuvre pour aider les administrations publiques à gérer leurs finances avec rigueur. D’ailleurs, aux yeux de l’ambitieuse Leslie Knope, Ben fait figure de véritable vedette de la comptabilité. Un détail loufoque : il est aussi quelque peu obsédé par une spécialité italienne, les «calzones», ces petites pizzas repliées en forme de chausson.

Ben Wyatt, Parks and Recreation

Guillermo Pallomari, Narcos (2015-)
Dans cette série culte produite par Netflix, Javier Cámara tient le rôle de Guillermo Pallomari, chef comptable du cartel de Cali. Son objectif : camoufler et blanchir les milliards de dollars que brasse l’organisation criminelle. Homme de caractère, Pallomari assoit sa position au sein de la mafia colombienne en chiffrant les livres au moyen d’un code dont lui seul connaît le secret. Ultime rebondissement : il sera forcé de se réfugier aux États-Unis, où il collaborera avec la Drug Enforcement Agency pour démanteler l’un des plus imposants cartels du monde.

Guillermo Pallomari, Narcos

Christian Wolff, Le ComptableThe Accountant (2016)
Le film offre le plus récent exemple du comptable froid et calculateur, stéréotype qui revient inlassablement. Christian Wolff (joué par Ben Affleck), aux prises avec l’autisme, assure l’audit d’organisations tout à fait en règle, mais compte aussi parmi ses clients certaines familles maffieuses, comme les Gambino. Prisé par les grandes organisations criminelles et terroristes pour ses capacités analytiques, il finit par devenir lui-même la cible de ses redoutables clients. Un détail : submergé par l’émotion, cet excentrique récite alors une comptine pour retrouver son calme.

Christian Wolff, Le Comptable – The Accountant

Andy Dufresne, À l’ombre de ShawshankThe Shawshank Redemption (1994)
La nouvelle de Stephen King intitulée Rita Hayworth and The Shawshank Redemption met en vedette un banquier tranquille du nom d’Andy Dufresne. Dans le film, Andy purge une peine à vie pour le meurtre de sa femme et de son amant. Il commence à s’occuper des finances de la prison et met ses talents à profit pour aider le directeur de l’établissement à blanchir de l’argent. Il finira toutefois par se retourner contre ce dernier et révéler ses agissements au monde entier. On peut donc dire que son intellect supérieur lui aura valu de recouvrer sa liberté (concrètement, il creuse un tunnel pour réussir à s’évader).

Andy Dufresne, À l’ombre de Shawshank – The Shawshank Redemption

Skylar White, Le chimisteBreaking Bad (2008-2013)
La série présente l’histoire d’un homme, Walter, qui, pour s’extirper d’une situation impossible, se résigne à synthétiser de la méthamphétamine, décision lourde de conséquences pour ses proches. Sa femme Skylar, jouée par Anna Gunn, ne reculera devant rien pour protéger sa famille. Quand Skylar apprend que son époux s’adonne à des activités illicites, elle met à profit ses compétences de comptable pour blanchir l’argent en rachetant un lave-auto. Bien qu’elle soit moins amorale que son mari, Skylar surmonte vite ses réticences et, au fil du temps, réussit avec brio à masquer leurs gains clandestins.

Skylar White, Le chimiste – Breaking Bad

Louis Tulley, S.O.S. fantômesGhostbusters (1984, 1987)
Dans le premier film de la série, sorti en 1984, Rick Moranis incarne Louis Tulley, comptable ringard qui invite ses clients à des soirées dans le seul but d’en défalquer les frais. Dans le deuxième film, devenu fiscaliste, c’est lui le comptable de l’équipe des chasseurs de fantômes. Pour reprendre le refrain entêtant du générique : «Who ya gonna call?» Un comptable, bien sûr!

Louis Tulley, S.O.S. fantômes – Ghostbusters

Henry Sherman, La Famille TenenbaumThe Royal Tenenbaums (2001)
Dans ce classique de Wes Anderson, Danny Glover joue Henry Sherman, dont s’est éprise la matriarche Etheline Tenenbaum (Anjelica Houston). Henry, posé, aimable, intelligent, est l’opposé de Royal (joué par Gene Hackman), l’ex-mari d’Etheline, aussi fourbe que menteur. Henry, on s’en doute, exerce la profession de comptable. Son aplomb et son calme font de lui le prétendant idéal pour une femme excédée par les bourdes de son ex-époux. Comme le constate ce dernier (qui tentera en vain de reconquérir Etheline), ce qui fait le charme d’Henry, aux antipodes de Royal, c’est qu’il brille par son côté effacé.

Henry Sherman, La Famille Tenenbaum – The Royal Tenenbaums

POURSUIVONS LA CONVERSATION

Et vous, quels sont vos personnages de comptables préférés? Dites-le-nous.

Autres événements susceptibles de vous intéresser :

De Bob Newhart à John Grisham, en passant par l’inventeur de la gomme à bulles (eh oui!), voici plusieurs célébrités qui ont envisagé (et parfois même entamé) une carrière de comptable.

À l’occasion du 150e anniversaire du Canada, nous rendons hommage à dix comptables qui ont transformé le visage de notre profession.

Les CPA qui travaillent à la fonction publique embrassent des idéaux élevés et éprouvent un profond attachement à leur pays. Découvrez ce que le travail de Sarah Tobun, d’Environnement Canada, au service des Canadiens, doit aux origines des titres comptables du Canada.