Comptabilité, quand tu nous tiens

Les CPA qui travaillent à la fonction publique embrassent des idéaux élevés et éprouvent un profond attachement à leur pays. Découvrez ce que le travail de Sarah Tobun, d’Environnement Canada, au service des Canadiens, doit aux origines des titres comptables du Canada.

Vous rappelez-vous la joie qu’ont ressentie les Canadiens lorsque le Comité international olympique a accordé à Vancouver l’organisation des Jeux d’hiver de 2010? Ces Jeux ont marqué un tournant pour le pays et, d’un océan à l’autre, les Canadiens ont vibré aux exploits des athlètes réunis pour cet événement parmi les plus mémorables des 150 ans d’histoire de notre pays. Mais tout athlète le sait : quelques moments de gloire sont tributaires d’un nombre incalculable d’heures de travail et de préparation dans l’ombre. Pour les Jeux olympiques, d’innombrables CPA de la fonction publique ont travaillé sans tambour ni trompette à favoriser l’acclamation des athlètes canadiens, tout comme ils ont toujours travaillé en coulisse à l’épanouissement de notre pays.

«NOUS ÉTIONS FIN PRÊTS»

De nombreux facteurs ont contribué au succès des Jeux, dont l’apport modeste, mais essentiel, de l’équipe des finances d’Environnement Canada, menée par Sarah Tobun, directrice régionale, Finance (Région du Pacifique et du Yukon). Bien avant qu’on allume la flamme olympique, l’équipe de Mme Tobun a contribué à étayer la candidature de Vancouver en cernant les aspects financiers de l’évaluation environnementale des Jeux. Armé de ces données, le comité de candidature a pu déterminer où se tiendraient les épreuves et quelle serait l’incidence des diverses installations sur la région. «Il a fallu à nos fonctionnaires des années de travail acharné pour que tout soit prêt en 2010, raconte Mme Tobun (CPA, CGA, 1999). Organiser des Jeux olympiques n’a rien d’une sinécure.»

Son équipe a participé aux prévisions financières et à l’évaluation des risques, mais aussi à l’installation de nombreux systèmes et infrastructures pour soutenir les athlètes. «Nous avons dû [financer des équipes pour] construire des installations, les mettre en place, les rendre opérationnelles et les mettre à l’essai.» 

Par exemple, explique Mme Tobun, dans la vallée de Callaghan, au sud de Whistler, «nous n’avions pas de réseau météorologique pour signaler des conditions locales. Nous avons donc dû installer un système d’observation météorologique afin d’établir un réseau et ouvrir un bureau spécialisé pour offrir ce service. C’était une opération d’envergure.» Au terme de ces préparatifs, «nous étions fin prêts. Vancouver était prête à accueillir le monde.» 

Grâce aux efforts d’Environnement Canada, les organisateurs des Jeux ont pu déterminer s’il était possible de tenir une épreuve à la date prévue, voire s’il y avait lieu de transporter de la neige par avion (comme on l’a fait pour des épreuves alpines dans les montagnes du North Shore, près de Vancouver). Ces pratiques exemplaires des services météorologiques canadiens ont été adoptées aux Jeux d’hiver de 2014 à Sotchi, en Russie.

VOIR PLUS GRAND

Les comptables canadiens mobilisent depuis longtemps leur passion et leur ardeur au travail pour déplacer des montagnes – parfois presque au sens littéral. Le Chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP) a contribué à tisser des liens entre les Canadiens d’un bout à l’autre du pays, grâce notamment au travail de comptables comme John Leslie, contrôleur adjoint du CFCP. M. Leslie ne s’intéressait pas qu’aux chemins de fer. En 1908, ses collègues comptables F. A. Cousins et E. B. Manning lui proposèrent de créer «un club ou une association» pour offrir des possibilités de perfectionnement professionnel aux comptables du CFCP. Ils réussirent à le convaincre d’assumer le rôle de président, et l’Association des comptables du Canada fut fondée quelques mois plus tard, avec l’insigne objectif d’«encourager le perfectionnement professionnel et l’efficacité au travail» chez les comptables.

À peine cinq ans plus tard, l’association se voyait accorder une charte fédérale sous le nom d’Association des comptables généraux et le titre de CGA commença à s’imposer sous l’égide de John Leslie, qui accéda au poste de vice-président, Finance du CFCP. Au dernier trimestre, le géant du rail a affiché un chiffre d’affaires de 1,6 G$. L’incidence de l’apport de John Leslie se fait encore sentir aujourd’hui, comme en témoigne le vaste éventail de possibilités et de parcours de carrière qui s’offrent aux comptables au sein de la profession unifiée de CPA.

CHANGER LES CHOSES

Sarah Tobun travaille au sein de l’administration fédérale, où elle a occupé diverses fonctions, depuis près de 27 ans (après une brève incursion dans le secteur privé). Aujourd’hui, elle est conseillère en gestion financière à Environnement Canada et travaille toujours à Vancouver. Elle et ses collègues conseillers soutiennent une foule de programmes et de domaines d’action, qu’il s’agisse de protection de l’environnement, de politique stratégique ou d’affaires internationales.

L’ampleur de leurs portefeuilles et la possibilité d’exercer une incidence positive pour le pays peuvent s’avérer particulièrement attrayantes pour la génération Y, estime Mme Tobun. «Notre ministère est l’un des employeurs de prédilection des jeunes gens, et nos activités à Environnement Canada y sont pour quelque chose», observe-t-elle, ajoutant que si les comptables ne travaillent pas directement à combattre le changement climatique, à nettoyer les Grands Lacs ou à protéger la faune des Rocheuses, son équipe n’en soutient pas moins ces initiatives. «Si vous voulez vous coucher le soir avec le sentiment d’avoir œuvré pour le bien du monde et de votre pays, la fonction publique répondra tout à fait à vos attentes.»

Parallèlement au 150e anniversaire de la Confédération, nous publierons d’autres articles qui dépeignent les personnages et événements au cœur de la riche histoire de CPA Canada. Des lectures à ne pas manquer!

POURSUIVONS LA CONVERSATION 

Connaissez-vous un CPA remarquable que vous aimeriez faire connaître à vos collègues? Publiez un commentaire ci-dessous.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées par l’auteure dans le présent article ne représentent pas nécessairement celles des Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada).

Autres événements susceptibles de vous intéresser :

C’est par leur persévérance que les femmes ont réussi à redéfinir la profession comptable au Canada, en l’espace de deux siècles. Qui sont ces pionnières? En quoi leurs efforts ont-ils facilité l’entrée de leurs consœurs dans le métier?

À l’instar du légendaire comptable George Edwards, la lieutenante-colonelle (lcol) Eleanor Haevens perpétue la tradition des CPA qui ont laissé leur marque en servant au sein de l’armée canadienne ou à ses côtés.

Parcourez notre frise chronologique ci-dessous pour en savoir plus sur les étapes, les événements et les gens qui ont joué un rôle important dans la riche histoire de la profession comptable au Canada.